art low cost livre artiste

comment aborder Golfech, le village de la centrale nucléaire (Midi-Pyrénées) ?


Une réponse en livre d'art... de photos... et des commentaires...

Golfech le village de la centrale nucléaire

Jésus et la centrale nucléaire

la nature est reine à Golfech

baignade interdite



D’un point de vue touristique, l’entrée de Golfech peut être présentée comme un magnifique écrin de verdure...
Quelques extrait, sur votre gauche, des clichés d'art de ce livre numérique : Jésus et la centrale nucléaire, la nature est reine à Golfech, baignade interdite

les vieux morts près de la centrale
Les vieux morts près de la centrale...
A l’ombre d’une centrale également, les vieux morts doivent laisser la place aux jeunes…
A lire : La trahison des morts : les concessions à perpétuité discrètement récupérées (Cahors, à l'ombre des remparts médiévaux, les vieux morts doivent laisser la place aux jeunes... )
http://www.morts.info.


« Cette concession réputée en état d'abandon fait l'objet d'une procédure de reprise.
Prière de s'adresser à la mairie.
»

Cette belle tour était là avant ! Mais bientôt elle disparaîtra tandis que les grandes continueront à cracher...


Ce jour-là, l’une des tours de réfrigération de la centrale semblait à l’arrêt.

En bordure de la Garonne, est donc produite de l'électricité à partir de l'énergie nucléaire de l'uranium.

Deux unités de production, deux tranches, équipées chacune d'un réacteur nucléaire à eau pressurisée (REP) de 1 300 MW.
La première fut mise en service en 1993, la suivante en 1995.

Très visibles, les deux tours aéroréfrigérantes (les plus hautes d'Europe, 178,5 mètres), assurent un circuit de refroidissement dit semi-fermé : le pompage dans la Garonne sert à compenser l'évaporation des aéroréfrigerants (le « panache de nuage » visible à des dizaines de kilomètres) et à refroidir des circuits auxiliaires de sûreté ou de support à la production.

Il ne s'agit pas ici d'écrire l'histoire de Golfech.

D’après l’opinion communément admise, cette histoire remonte à 1965, avec "le premier projet." Cette année-là, le préfet de Midi-Pyrénées annonça la grande ambition d'une centrale électronucléaire, près de Malause (Tarn-et-Garonne).
EDF se lança dans l'acquisition des terres.
En 1967, une commission d'enquête reconnaissait naturellement l'utilité publique d'une centrale nucléaire de 2 réacteurs de 800 MW de type UNGG à Golfech.
Et en 1968 débutaient les travaux du barrage de Malause.
[Le barrage de Malause, c'est désormais le barrage EDF sur la Garonne, à l'origine du canal d'alimentation de la centrale Nucléaire de Golfech.]


Golfech, c'est beau un village prospère à l'ombre d'une centrale nucléaire
de Stéphane Ternoise
est sous-titré
Visite au pays de Jean-Michel Baylet et Sylvia Pinel

Désormais disponible également en papier, à 14 euros (photos en couleur) amazon


Et en numérique à 4 euros 99; en vente presque partout sur le net, exemple :
amazon, itunes, et tous formats, la librairie immateriel.

.




Les commentaires sont possibles, exprimez-vous

- le 29 janvier 2013 à 12 : 06
par Louise : la photo du christ devant la centrale nucléaire, est-ce qu'elle est à un "grand format" dans votre livre ? [toutes les photos sont au format de l'ebook, soit PDF, epub, ou Kindle, ce qui offre une qualité d'image adaptée à ces formats, le pdf, par exemple, sur ordinateur, offre un excellent rendu... ensuite, pour une reprise "photo d'art", ce cliché figure dans les 100 premiers de galerie.me actuellement en réalisation]


vous souhaitez vous exprimer ? Vous pouvez proposer un nouveau sujet en respectant le thème du site.

Consulter MENU des LIVRES présentés.

Si vous souhaitez soutenir cette page :